Israël / Eté, la folie de la « fashion modesty »

Publié: mai 15, 2012 dans Enquêtes
Tags:, ,

Comme ici à Herzliya, chaque ville balnéaire israélienne dispose d’une plage réservée à la communauté religieuse. Mais les maillots « modestes » séduisent un public de plus en plus vaste. (AP Photo/ Tara Todras-Whitehill)

Trop sexy le bikini ? Le célèbre maillot de bain popularisé dans les années 50 fait face à une crise de conscience. Alors que l’été se rapproche à grand pas, le deux-pièces n’a plus la cote au Proche-Orient. Bien au contraire.

A Jérusalem, les affiches de jeunes femmes en maillots de bain ont déserté les rues depuis bien longtemps. Ici, les panneaux publicitaires montrent des mannequins de plastique habillés de tenues bien couvrantes. Jupes, manches longues, collants noirs et bonnets assortis. Ces tenues de bain « modestes » ou « pudiques » sont apparues sur le marché il y a cinq ans en Israël et au Moyen-Orient. A l’origine, l’objectif est simple. Il s’agit de permettre aux femmes religieuses ou vivant dans un pays religieux de se baigner tout en respectant un code vestimentaire très strict.

Une des premières à s’être lancé dans l’aventure est Jenny Rose Nicholson, une créatrice basée à Dubaï. La jeune femme, mère de trois enfants, a commencé l’aventure en 2005 après qu’une princesse saoudienne lui ait commandé un maillot de bain « pudique » lui permettant de se baigner et de faire des exercices. « Jusqu’à présent, les femmes n’avaient comme solution que de superposer les couches de vêtements, ce qui n’est pas agréable du tout, confiait la créatrice en 2009. Aujourd’hui, nous leur donnons enfin le choix.» Paradoxalement, le marché du maillot de bain modeste était quasiment inexistant jusque là. Depuis la donne a changé. En Israël et dans le monde entier, les sociétés se multiplient. Le marché est en pleine explosion. Bien loin du simple burkini intégral qui fit la une de l’actualité en France en 2009, les tenues de bain couvrantes s’adaptent désormais aux dernières tendances et à la vie moderne. Collections maternité, spéciales « formes », enfants ou encore  « croisières »… Les maillots se déclinent à chaque fois en différents modèles et coloris. La France y fait même une apparition dans un modèle très années 30.

Cette mode étonnante ne se limite pas aux côtes des golfes arabiques et de la Méditerranée. Elle a même conquis un public européen et américain où les communautés musulmanes et juives ont été rejointes par les communautés chrétiennes évangélistes ou catholiques les plus radicales. Néanmoins, pour ne pas attaquer de front les consommateurs occidentaux, les marques développent des arguments sans faille : protection UV intégrale pour les peaux sensibles, tenues cachant les kilos disgracieux ou même encore des raisons médicales (cancers, cicatrices, blessures apparentes…). Pour autant, c’est surtout un mode de vie et de pensée qui est mis à l’honneur. Et pour le populariser tous les moyens sont bons. Les marques ont investi les réseaux sociaux (Facebook, Youtube…), proposent des soldes, du tissu et parfois même des patrons pour réaliser ses propres créations. Crystal, créatrice de la marque Simply modest swimwear, explique ainsi sur son site : « J’ai choisi de me couvrir pour glorifier Dieu avec mon corps et pour me protéger pour mon futur mari si un jour j’ai la chance de me marier. » Un message qui passe bien auprès des Puritains américains. Sa page Facebook compte plus de 5000 fans qui lui postent régulièrement des photos de leurs filles en train de barboter dans l’eau en robe.

Sans aucun doute, la mode de « la pudeur » des tenues de bain est symptomatique d’un mouvement d’ensemble de retour vers des valeurs ultra-conservatrices. En Israël, même Zara, la grande marque espagnole, propose ainsi une ligne adaptée aux critères de «Jérusalem » (jupes en dessous du genou, coloris essentiellement noir et blanc…). A croire que rien n’arrêtera l’envol de la « fashion modesty »…

C.S.

 

Et pour méditer, voici un extrait de la pièce Tartuffe, écrite par Molière en 1664.

TARTUFFE

Couvrez ce sein que je ne saurais voir:
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.

DORINE

Vous êtes donc bien tendre à la tentation,
Et la chair sur vos sens fait grande impression!
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte:
Mais à convoiter, moi, je ne suis pas si prompte,
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas,
Que toute votre peau ne me tenterait pas.

 

Publicités
commentaires
  1. eve dit :

    tres sympa votre article! .. je voudrais ajouter qu’un homme a pris feu en se « protegeant avec une creme solaire, pdt qu’il etait occupe a son BBQ ds son jardin » ca fait qud meme peur!!! Un cas isole, certes! ms qui date du mois de juin-juill 2012! Les gens recherchent des alternatives…. »la fashion modesty » est une reponse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s