Quel avenir pour l’éducation en Israël ?

Publié: février 24, 2012 dans Uncategorized

La détection des surdoués est une cause nationale en Israël. Tests, accompagnement des familles, structures d’accueil… Rarement un pays aura mis autant d’efforts pour entretenir cette « richesse naturelle ». Pour autant, cette démonstration de force cache un mal plus profond en Israël : la réforme impossible du système éducatif.

Baisse globale du niveau scolaire, professeurs sous-payés, fuite des cerveaux… L’Etat hébreu fait face depuis plusieurs années à une véritable crise de l’école. Dan Ben-David, professeur de sciences économiques et directeur du Centre de recherche Taub pour les Etudes sociales en Israël tire la sonnette d’alarme depuis plusieurs années. Et pour appuyer son propos, le chercheur se base sur des chiffres concrets. Dan Ben-David a ainsi compilé les résultats de deux tests internationaux auxquels ont participé, cinq fois ces dix dernières années, des collégiens israéliens. Les résultats sont sans appel : Israël se situe toujours en-dessous de la moyenne des 25 pays membres de l’OCDE participants. Et même très souvent au dernier rang.

Une génération perdue ?

Les explications à cette baisse de niveau sont nombreuses. Cependant, pour le journaliste Ami Kaufman comme pour de nombreuses organisations, ce n’est pas la répartition des horaires de classe ou la formation des professeurs qui est à améliorer mais bien le contenu des cours ! Un constat plus qu’inquiétant.

Pour comprendre le problème, il faut se plonger dans les rouages du système éducatif israélien. L’Etat hébreu compte environ 2 millions d’élèves sur l’ensemble du territoire. Ces deux millions d’élèves sont répartis dans quatre systèmes éducatifs distincts : le secteur public (38% des élèves de primaire), le secteur privé religieux sous convention avec l’Etat (14% des élèves de primaire), le secteur « arabe » (28% des élèves de primaire) et le secteur « haredi » ultra-orthodoxe (20% des élèves du primaire).

Les deux derniers secteurs sont en forte hausse depuis une dizaine d’années. Selon le centre Taub, le nombre d’élèves dans les écoles haredi a augmenté de 57% entre 2000 et 2010 et celui des élèves des écoles arabes de 37% sur la même période. Selon Dan Ben-David, ces écoles pourraient drainer d’ici 2040, 78% des élèves de primaire israéliens. Problème de taille : ces deux secteurs ont les niveaux les plus faibles de tout l’Etat. Les étudiants arabes concèdent eux-mêmes devoir travailler « plus » pour atteindre le niveau des écoles publiques. Les écoles « haredi » sont quand à elle, des structures religieuses strictes, elles sont indépendantes, choisissent elles-mêmes les professeurs et le programme. Une loi de 2008 permet même aux écoles pour les garçons, les yeshivas, de ne pas proposer les matières obligatoires. Résultat : une enquête menée par le bureau central des statistiques israélien a révélé en décembre 2011 que seulement 40% des lycées ultra-orthodoxes enseignaient l’anglais et les mathématiques … Et l’avenir ne s’annonce pas brillant. Les écoles religieuses sous contrat sont de plus en plus nombreuses à s’affilier au système haredi : aujourd’hui seulement 140 écoles privées proposent des cours mixtes. Les élèves arabes sont très peu nombreux à atteindre l’université. Et le gouvernement semble incapable de réformer le système éducatif actuel. Les conséquences se font clairement ressentir. Pour l’organisation Adva, seulement 49% des jeunes Israéliens valident les examens du Bagrut (l’équivalent du baccalauréat) et seulement 39% d’entre eux ont le niveau nécessaire pour entrer à l’université !

Selon Manuel Trajtenberg, le directeur du Comité de planification et du budget du Conseil pour les études supérieures en Israël, le pays fait face à une des plus grandes fuites des « cerveaux » des pays développés. En 2007, 25% des chercheurs israéliens résidaient aux Etats-Unis  tout comme 28,7% des économistes israéliens ou encore 33% des chercheurs en informatique et nouvelles technologies…

C.S.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s