Le drame du Tramadol…A Gaza et ailleurs

Publié: février 1, 2012 dans Enquêtes
Tags:, , , ,

L’enquête publiée le mercredi 25 janvier dans le journal « Le Parisien – Aujourd’hui en France », sur les dégâts causés par le Tramadol, cet anti-douleur à la base utilisé bien souvent comme une drogue, n’est qu’un début. Mais un début nécessaire pour bien alerter la population sur les méfaits de ce médicament. Comme le dit à juste titre Sébastien Ramnoux, dans les premières lignes de son article bien documenté, « pour certains, c’est le remède miracle contre la douleur. Pour d’autres, c’est un« poison » qui a ruiné leur vie. »

Ce poison, c’est dans le Bande de Gaza que nous l’avons trouvé en abondance. Tout le monde en parle, mais personne ne le voit. Même s’il n’existe aucune statistique officielle, près d’un gazaoui sur deux en prendrait. Un drame qui annonce des conséquences sanitaires désastreuses, dans les prochaines années. Le pire, et cela nous n’avions pas la place de le dire dans le reportage publié dans le Parisien – Aujourd’hui en France, c’est que le fléau est en train de s’étendre dans tous les pays du Moyen-Orient. A Gaza, pays sous blocus israélien depuis 2006, on ironise en soulignant que le « tramadol est le seul produit que l’on n’arrive à exporter ». C’est tellement vrai. Chaque jour, nous recevons sur les télex des dépêches faisant étant d’arrestations de dealers de tramadol, dans le Sinaï, en Lybie, dans la banlieue du Caire, mais également dans toute la péninsule arabique. Dernier exemple en date, à Dubaï, où le 23 janvier dernier, trois hommes étaient arrêtés par les services de stupéfiants avec en leur possession….78000 tablettes de tramadol.

France Info Accueil

Revue de Presse France Info 25 janvier…On parle de Gaza et du tramadol

Le comble en Palestine et à Gaza, et cela non plus, nous n’avons pas pu le dire dans notre article. C’est qu’il y a quelques années, une usine de production pharmaceutique était inaugurée en grande pompe à Ramallah par l’Autorité palestinienne. Et pour cause, c’était la première de ce type dans les territoires. Une fierté au goût amer quand on sait que le médicament produit en abondance sur place n’est autre que du…tramadol.

Alain Pirot et Coraline Salvoch

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s